Biographie

Annie Haquette

Annie Haquette vit et travaille dans le Nord près de Lille.
En 1995 elle se replonge dans ses passions de toujours, la peinture et la sculpture,
C’est dans l’ancien atelier de son père, modeleur sur bois, qu’elle travaille.
Ce lieu de mémoire est un trait d’union entre hier et aujourd’hui.


La rencontre à Lille du sculpteur François Oliver marque un tournant dans sa démarche :
Regard sur la matière, contrainte de la taille directe, combat pour harmoniser l’échange, importance
de la main au service de l’esprit.


L’écriture artistique d’Annie Haquette mixe les angulations, les courbes et les contre courbes
aussi bien dans le volume que dans la peinture, peinture qui bien souvent est complétée par des
collages, source de relief.


Travail sur la fragilité, la vulnérabilité mais aussi sur la violence,
Travail sur l’érosion, la destruction,
Travail sur l’amour, la vie,
Mais surtout regard poétique et décalé.


Aujourd’hui, elle aime se pencher sur les poissons : Symbole de vie, de profusion, symbole christique;
Poissons enlevés à vie... Notion de cycle, de la naissance à l’alchimie de la transformation et de la renaissance.
Manne céleste et appauvrissement de la mer...
Et pourquoi le Hareng particulièrement ? Dérision d’un poisson si riche mais considéré comme si ordinaire ... Réponse de nordiste !

« Le langage de la sculpture est un néant prétentieux s’il n’est pas composé de mots d’amour et de poésie » Ossip Zadkine

Licence d’Histoire de l’Art
Licence d’Arts Plastiques

Membre l’Atelier du Baroeul